4-Mreḥba !
ali Faiq
Mreḥba s usmun iɣ iga win f Ṛebbi bla ṭṭmɛ !
Mreḥba s-itun iɣ terit a(d) nemun neg winnun !
Iɣ g-itun iggut lɣṛeḍ ur dari ṣṣbeṛ nnun
Yan d-ikkan aɣaras ibayyn ur ad nttelen
Yan t akkw ur ikkin ibayyn igllin ijla sul
Ɣay-d izrin illa ssiɛr hann medden
Fulkin ; azmez-ad ɣar lɣṛeḍ
Yuf yan iskrn lxir, a(d) nn ur iqqrreb lɛaṛ !
Luqqt ar ttawi, tawi-d ; ra(d) nemun nebḍu sul
Yan ur issen lxir nettan aɣ d-iqqrreb lɛaṛ
Ma s ra(d) sul nettamen yan, is d lɛahd immut?
Gguten ijddigen (n) wasif, tizzwa kad jllun
Yan aɣ akkw ur illi ul nnes ur ad aɣ hmmun
Ur dar-s tegit, a tamunt, amya ijla nit
Acku ddunit ur tega bla ssiɛr d laman
Yan ɣ akkw ur illi ul nnes ur ad aɣ hmmun
Ur dar-s tegit, a tamunt, amya ijla nit.
Bienvenue !
Ali Faiq
Bienvenue, ô compagnon sincère !
Bienvenue si tu veux que l'on soit ensemble
Si c'est juste tes intérêts qui te motivent, je n'ai que faire de toi
Celui qui est authentique est visible à tout un chacun
Celui qui ne l'est pas, le pauvre, il est totalement perdu
Dans le passé, les gens étaient fiers et bons
Aujourd'hui, seuls les intérêts l'emportent
Il n'y a pas mieux que de faire du bien
La vie se joue des gens ; tantôt, ils sont ensembles, tantôt ils sont séparés
L'ingrat trouve toujours son bonheur en faisant du mal
Comment peut-on encore faire confiance à quelqu'un ? La fidélité est-elle dépassée ?
Il y a beaucoup de fleurs aux alentours du fleuve, les abeilles tombent dans leurs pièges
Celui qui n'est pas digne, je m'en désintéresse
Il a tort car il considère que l'amitié est futile
Le vie ne tient que sur deux choses : la fierté et la confiance

Celui qui n'est pas honorable ne m'intéresse guère
Il a tort car il considère que l'amitié est futile
X
X

Compartir
Compartir
X

MobinPlayer