Tirra s ikwlan
ali Faiq

Afulki illa ɣ ikwlan, iga timitar
Iga timitar, tillwaḥ af a(r) ttilin
G-isen amzruy s ṛṛcum, lmɛna s ikwlan
Tussena s ikwlan, gan tifawin
Ig as ṛṛcum-ad ikwlu ten, f udɣar iɣwma ten
S ufus ikwlu ten, isasswa t, isgiddi ten
Ig as ṛṛcum-ad idusen, f udɣar ikwlu ten
Issdus as asmmaqqel ; iẓeṛi as a(r) sawaln
Ar ikwllu s iskkilen, ar ittara taguri
Isker taẓuṛi ; adɣar af a(r) kwllun
Ikwlu g-is imawalen, isan iɣ a(r) ttazalen
Isan ar smawalen, isskwt id ilmuggaren
Ikwlu g-is irqqasen, tabrat ira ad telkem,
Tabrat ira a(d) telkem, agdud ira ad igutn
Ikwlu g-is agrzam, win udrar-ad n Dren
Win udrar-ad n Dren, d igḍaḍ n tagant
Imel aɣ g-isen ṛṛayṣ d rribab a(r) s-is ttehḍaṛen
Aẓawan a(r) s ttirirn, amareg-ad ssṛṣawn.
Ikwlu afulki n temazirt d urgaz d temɣart
D wazzan-ad mẓẓiyn.
Anaẓuṛ af a(r) sawaleɣ
Écritures en couleurs
Ali Faiq
La beauté est dans les couleurs ; elle est signes
Elle est signes ; elle est visible sur les tableaux
Elle recèle le passé dans les symboles, le sens dans les couleurs
Le savoir en couleurs ; des couleurs qui éclairent le chemin des hommes
Il a dessiné des symboles et les a coloriés ; sur un tissu, il les a peints
Avec sa main, il les a bien disposés
Il les a pourvus d'une belle perspective ; c'est avec le regard qu'ils s'expriment
Il colorie avec les lettres ; il écrit les mots
Il produit de l'art ; il peint sur un tissu
Il y a dessinés des fantasias avec des chevaux débridés
Les chevaux rivalisent, ils rappellent les ''moussems''

Il y a dessiné des émissaires avec un message à transmettre
Il y a dessiné un lion du Haut-Atlas
Et des oiseaux sauvages
Il y a fait apparaître un musicien avec sa vielle
Qui fredonne de la bonne poésie
Il a dessiné la beauté du pays, de l'homme, de la femme
Et de l'enfant
C'est de l'artiste dont je veux parler
X
X

Compartir
Compartir
X

MobinPlayer